Le gestionnaire de prêts PPP, KServicing, dépose le bilan dans le cadre d'enquêtes pour fraude

Meta description

lettre de plongée:

  • Le service de prêt aux petites entreprises KServicing a déposé son bilan mardi après des allégations selon lesquelles il avait été laxiste dans l’octroi de prêts de secours COVID-19 soutenus par le gouvernement documents judiciaires.
  • La société, anciennement connue sous le nom de Kabbage, a traité plus de 7 milliards de dollars de prêts du programme de protection des chèques de paie (PPP) avant que la technologie de la société et une partie de son équipe ne soient acquises en 2020 par American Express et la société holding KServicing. Reste à administrer le portefeuille restant de 1,3 $. milliards de prêts de secours COVID.
  • KMaintenance Deborah utilise la procédure de mise en faillite pour obtenir un répit de devoir constamment se défendre contre de multiples enquêtes étatiques et fédérales sur le traitement des prêts Riegerpaïensconsultant en restructuration de l’entreprise, a écrit dans le dossier de mise en faillite de KServicing.

Aperçu de la plongée :

Pendant la pandémie, KServicing a fourni plus de 7 milliards de dollars de prêts PPP à plus de 300 000 emprunteurs, ce qui en fait le deuxième prêteur PPP du pays en volume de demandes, a noté la société dans son dossier de mise en faillite.

L’entreprise, qui est en train de mettre la clé sous la porte, est “submergée” par une série de litiges liés à ses pratiques de prêt, obligeant l’entreprise à consacrer beaucoup de temps et de ressources à se défendre sur “de multiples fronts coûteux”, selon le dépôt de réclamations.

Les pratiques de prêt de la société font l’objet d’une enquête par le House Select Subcommittee on the Coronavirus Crisis, la Federal Trade Commission et la Small Business Administration, selon des documents judiciaires. Les bureaux du ministère de la Justice du Massachusetts et du district de l’est du Texas enquêtent également sur des allégations selon lesquelles la société ne dispose pas de contrôles de fraude adéquats dans le cadre du service des prêts PPP.

L’enquête en cours sur les erreurs présumées du PPP, que l’entreprise affirme « nier avec véhémence », a retardé le processus d’annulation de certains prêts, a écrit Rieger-Paganis.

“L’enquête après coup et l’audit malavisé entravent sérieusement la capacité de la société à remplir sa mission de service du reste des prêts PPP de son portefeuille de prêts et ont entraîné des coûts supplémentaires importants pour gérer ses activités”, a-t-elle écrit.

Selon un Enquête sur le Miami Herald.

La société accuse American Express de certains de ses retards de pardon, alléguant que la société de paiement n’a pas respecté la documentation PPP promise après l’acquisition et le support de pardon.

American Express a acquis une majorité importante des activités de KServicing pour environ 750 millions de dollars, une transaction qui excluait spécifiquement un petit portefeuille de prêts hérités et les activités PPP de la société, a déclaré KServicing dans le dossier du tribunal.

KServicing a déclaré que le manque de coopération d’AmEx après la transaction a forcé l’entreprise à se tourner vers un fournisseur de services tiers, Biz2Credit, pour traiter les demandes d’annulation de prêt.

AmEx a nié les affirmations de KServicing, déclarant au Miami Herald qu’il “a rempli ses obligations en vertu du contrat de service transitoire et continuera de le faire selon ses conditions”.

Pendant la pandémie, les fintechs comme Kabbage ont été saluées pour leur rapidité et leur volonté de servir les entreprises qui n’ont pas pu obtenir de crédit auprès des prêteurs traditionnels. Cependant, les prêteurs PPP fintech étaient presque cinq fois plus susceptibles d’être associés à des prêts PPP suspects que les banques traditionnelles, selon un Etude 2021 par des chercheurs de l’Université du Texas, Austin.

KServicing a déclaré avoir traité les demandes de prêt PPP “de bonne foi” aussi rapidement que possible, malgré les changements d’orientation et le manque de clarté de la SBA lors du lancement initial du PPP, a écrit Rieger-Paganis.

“Malgré ce manque de clarté, les responsables gouvernementaux ont déclaré publiquement aux prêteurs participants que le temps presse lorsqu’il s’agit d’administrer les prêts, demandant parfois même aux prêteurs de traiter les prêts aux emprunteurs PPP éligibles le jour même où ils ont postulé”, a-t-elle écrit. . “Il n’y avait pas d’autre moyen d’examiner objectivement ces faits et circonstances – c’était une urgence nationale.”

Blog In 2021 joker0o xyz

Comments
No comments
Post a Comment



    Reading Mode :
    Font Size
    +
    16
    -
    lines height
    +
    2
    -